La propriété intellectuelle, un outil de développement économique Imprimer Envoyer

L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et le gouvernement haïtien organisent, les 8 et 9 décembre, au Karibe, un « Séminaire national de renforcement des capacités sur l’utilisation stratégique de la propriété intellectuelle pour le développement économique, social, culturel et technologique en Haïti ». Ce séminaire est réalisé à l’intention des opérateurs artistiques et culturels, des avocats, des universitaires et des cadres du secteur public.


« La propriété intellectuelle constitue l’un des éléments favorables à assurer la prospérité économique et technique dans le pays », fait savoir Jude Hervey Day, ministre du Commerce et de l’Industrie, ajoutant qu’elle est indispensable à la réalisation des objectifs socioéconomiques. En Haïti, le ministre se dit conscient que ce domaine est méconnu du plus grand nombre.

Le titulaire du Commerce et de l’Industrie (MCI) indique que son ministère s’engage à développer la propriété industrielle dans le pays, à travers le respect qu’elle accorde au développement des marques, des brevets, des dessins et modèles industriels, les indications géographiques… M. Day explique que la propriété intellectuelle est répartie en deux grandes composantes. « La propriété industrielle qui couvre surtout les inventions, les marques et les dessins et modèles industriels, et les droits d’auteur qui traitent principalement des œuvres littéraires, musicales, artistiques, photographiques et audiovisuelles », informe M. Day.

Le titulaire du MCI plaide pour un cadre normatif pour concevoir le développement de la propriété intellectuelle. « Ce qui va permettre de favoriser la production culturelle, artistique et industrielle, mais également de garantir la protection des œuvres des créateurs », souligne-t-il, ajoutant que les autorités haïtiennes ont pour devoir de mettre en œuvre des politiques publiques spécifiques et des stratégies sociales et économiques appropriées tout en tenant compte de l’évolution de la propriété intellectuelle au niveau international.


Dans son intervention, la conseillère de Division pour les pays les moins avancés dans le secteur du développement de l’OMPI, Olgatte Abdou, indique que l’organisation de ce séminaire s’inscrit dans le cadre d’une requête formulée par le gouvernement haïtien relative au renforcement des capacités des institutions haïtiennes en charge de la propriété intellectuelle, afin de leur permettre de promouvoir la propriété intellectuelle dans le pays, et de s’imprégner davantage des opportunités de développement offertes dans ce secteur.

« Dans une économie de savoir mondialisée, l’innovation, la créativité et la propriété intellectuelle sont riches de promesses en termes de croissance, d’échanges commerciaux et de création d’emplois, et ce quel que soit le stade de développement des pays concernés », indique la conseillère. Mme Abdou fait toutefois savoir que chaque pays doit trouver la juste combinaison de politiques pour mobiliser le potentiel novateur et créateur propre à son économie.

La conseillère de Division pour les pays les moins avancés dans le secteur du développement de l’OMPI avoue qu’Haïti dispose de ressources naturelles et humaines nécessaires pour prendre une part active dans l’économie mondiale. « Haïti abrite un vivrier de talents non exploités dans les domaines de la musique et de la culture convertissable en une source de recettes », reconnaît-elle, ajoutant que c’est le moyen de tirer profit de ce potentiel humain qui manque.

 

En Haiti, dans la propriété intellectuelle, les droits d’auteur sont du ressort du Bureau haïtien du droit d’auteur (BHDA). Le ministre du Commerce et de l’Industrie dit reconnaître que la directrice du BHDA, Emmelie Prophète, s’implique beaucoup pour renforcer les capacités des droits d’auteur et porter les artistes à s’organiser en vue de tirer le maximum de profit de leurs activités.

Au cours de ce séminaire, les participants suivent une quinzaine de conférences avec des experts de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle. Ils passent en revue, à travers les différents thèmes abordés, le rôle de la propriété intellectuelle dans le développement économique, social, culturel et technologique. -