MCI accompagne la BUH pour la création d’un département de crédit Imprimer Envoyer

Le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) entend travailler avec les institutions financières pour aider les petites et moyennes entreprises (PME) dans le pays.


Un département de crédit sera créé à la Banque de l’union haïtienne (BUH), suite à la signature de cet accord conclu entre le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) et la BUH. Cet appui est survenu dans le cadre du Programme de service d’aide aux entreprises et de formation de ce ministère pour renforcer les capacités des institutions financières en leur permettant d’augmenter leur portefeuille de crédit et de développer de nouveaux produits financiers adaptés aux besoins du marché.


« Une enveloppe de plus de 12 millions de gourdes sera mise à la disposition de la BUH pour établir un département de crédit à l’intention des petites et moyennes entreprises », a indiqué le ministre du Commerce et de l’Industrie, Jude Hervey Day, soulignant que cet accompagnement s’inscrit dans le cadre de l’accord de financement conclu entre le gouvernement haïtien et la Banque interaméricaine de développement.


Le titulaire du MCI dit que l’accès au crédit dépend de la disponibilité des fonds, des mécanismes de financement et des capacités réelles des institutions financières. « L’amélioration de la situation des micro, petites et moyennes entreprises ne garantit pas à elle seule l’accès au crédit », a fait savoir Jude Hervey Day.


Le partenariat BID – MCI – BUH rentre en ligne avec la philosophie de la Banque de l’union haïtienne, dit le directeur général de la BUH, Mackensen Gomez. « Notre institution vise à contribuer à l’amélioration de la situation économique et sociale de notre chère Haïti, à travers des programmes d’inclusion financière », a-t-il souligné, ajoutant que la BUH sait le rôle fondamental que jouent les PME dans les économies des pays tant développés comme ceux en voie de développement.


Après la signature de l’accord, M. Gomez a indiqué que la BUH prend l’engagement d’accompagner les PME œuvrant dans le secteur de la production et dans celui des services qui lui sont directement liés. « Nous croyons fermement que ce projet aura des retombées significatives sur notre économie et nous demeurerons au service des bénéficiaires à tout moment afin de leur donner toute l’assistance nécessaire », a-t-il soutenu. Il explique que cet accord va permettre de mettre en place un département de crédit PME structuré, reflétant les pratiques et standards internationaux.


Un autre accord a été également signé entre le MCI et la Société financière de développement économique S.A (SOFIHDES). Cet accord vise à apporter un soutien à cette institution financière pour mieux répondre aux besoins des PME. « Cet accord va nous permettre de continuer à renforcer notre capacité dans le travail d’accompagnement des PME », a relaté le directeur général de la SOFIHDES. Thony Moïse explique que cet appui vient renforcer un engagement que l’institution a déjà dans le développement et l’accompagnement des PME depuis 33 ans.


Le ministre du Commerce et de l’Industrie a indiqué que ce programme ne cible pas seulement ces deux institutions financières. « Nous sommes en discussion et négociation avec plusieurs autres institutions financières qui ont déjà manifesté leurs intérêts pour le programme et qui se disent prêts à accompagner les groupes de filières prioritaires retenus par le ministère sur la base des potentialités pour les investissements productifs », a souligné Jude Hervey Day, soulignant que cette démarche participe d'une stratégie du MCI axée sur la facilitation de l’accès au crédit. -