Le MCI soutient les associations des consommateurs Imprimer Envoyer

Dans le cadre de la Journée mondiale des droits des consommateurs ce 15 mars 2016, le Ministère du Commerce et de l’Industrie se mobilise pour sensibiliser le grand public à l’importance de la protection des consommateurs. Le MCI fait la lumière sur divers travaux déjà réalisés en ce sens.


La Journée mondiale des droits des consommateurs est célébrée chaque 15 mars. Cette année, cette célébration se fait sur le thème de « Plus d'antibiotiques au menu ». Le ministère du Commerce et de l’Industrie, à travers son service de la protection des consommateurs, en a profité pour inviter les parlementaires de la 50e législature à voter le projet de loi sur la protection des consommateurs qui a été déposé au Parlement (49e législature).


Ce projet de loi tient compte des droits des consommateurs. Le responsable du service de la protection des consommateurs du Ministère du Commerce et de l’Industrie, Willy Bien-Aimé, souhaite que les représentants du peuple se penchent sur ce projet de loi afin de protéger la population. « Cette loi aura la vertu de permettre à un consommateur qui est victime d’une entreprise quelconque de pouvoir poursuivre cette entreprise », a indiqué Willy Bien-Aimé, responsable du service de protection des consommateurs, soulignant que cette loi sera également bénéfique pour les entreprises, car elles vont chercher la qualité dans leur production et leur service. « Or, le ministère considère la qualité comme une pierre angulaire pour les industries dans le pays », a-t-il souligné.


En attendant le vote de ce projet de loi par le Parlement, le chef du service de la protection des consommateurs appelle les Haïtiens à avoir une consommation plus responsable pour se protéger. Il appelle également les associations des consommateurs à la vigilance et à être plus dynamiques. En effet, la Direction du contrôle qualité et de la protection des consommateurs (DCQPC) du Ministère du Commerce et de l’Industrie travaille, à travers un projet, avec les associations de consommateurs dans le pays. « Nous aidons à structurer des associations de consommateurs à travers le pays », a fait savoir Willy Bien-Aimé, ajoutant que le MCI a apporté un appui technique et matériel à ces associations.


La structuration de ces associations est, selon le cadre du MCI, dans un état embryonnaire. « Aujourd’hui, grâce à ce projet du ministère, il y a une fédération d’associations de consommateurs dans chaque département du pays », a indiqué le responsable de la protection des consommateurs, soulignant qu’il y a un partenariat entre ces associations et le ministère. « Ces associations représentent et défendent la population, le ministère est engagé à les aider à se renforcer pour pouvoir mieux faire leur travail », a-t-il dit.


Le responsable de la protection des consommateurs du ministère du Commerce et de l’Industrie a rappelé les paroles du président américain John F. Kennedy qui, lors d’un discours devant le Congrès américain, le 15 mars 1962, avait énoncé les quatre premiers droits fondamentaux du consommateur : le droit à la sécurité, le droit à l'information, le droit de choisir et le droit d'être entendu. « Avec l’impulsion de consommer international, l’ONU a voté une charte dans laquelle sont ajoutés quatre autres droits dont le droit à l’éducation, le droit à la satisfaction des besoins de base, le droit à la réparation des torts », a fait savoir M. Willy Bien-Aimé.