Le MCI honore ses femmes Print E-mail

Sous le leadership de la direction des ressources humaines, le Ministère du Commerce et de l’Industrie a distingué, le 8 mars dernier, à l’occasion de la journée internationale de lutte pour les droits de la femme, cinq de ses employés féminins dont la directrice de la DCQPC, Mme Roberta Jean Baptiste, Mme Sandra René Jules du bureau du Ministre, Mme Solange BRIGNOLE, Lovely Mezidor DESRUISSEAUX  et Mme Michèle Cadet de la DCE, qui se dévouent pour donner un travail de qualité. En les décorant, la DRH manifeste, à travers elles, toute sa reconnaissance aux femmes qui se mettent à l’œuvre quotidiennement dans cette institution.

Cette démarche qui s’inscrit dans la volonté de la Directrice des Ressources Humaines, Mme Fabiola Fenelon ASPILAIRE, de rassembler toute cette force du MCI autour des valeurs communes que sont, le travail, la détermination, l’efficience, la cohésion et le vivre ensemble pour un ministère plus solide et performant. Une initiative qui a trouvé l’approbation du Ministre Ronell GILLES et du Directeur Général Daniel DENIS.

Cette journée qui met en valeur certaines caractéristiques de la femme, a été l’occasion pour le MCI de réunir sa vertueuse armoire féminine dans un seul coin en cette date de lutte, mais encore de victoire et de retrouvailles. Accueillies avec des gerbes de fleurs, les femmes du MCI ont vécu un moment à leur taille, et surtout avec l’intervention de deux jeunes de leurs sexes : les dames Daniella Jacques et Sandra Michel.

C’est le Directeur Général, M. Daniel Denis, qui a ouvert cette causerie en lançant la plaidoirie pour l’égalité des chances dans l’administration publique. Considérées comme les piliers de l’économie haïtienne, les femmes, selon M. Denis, doivent et peuvent occuper toutes les fonctions possibles vu le souci de résultats qui les anime toutes. Monsieur DENIS place cette catégorie au cœur du changement que tout le monde caresse. Il a également demandé aux femmes de prendre conscience de leur rôle de rassembleur, d’ambassadrice du dialogue et de la paix. Car, pour lui, lorsque les femmes prennent les reines de quelque chose, cette dernière bouge toujours en avant.

Les conférencières, Jacques et Michel ont sensibilisé les femmes sur l’importance de leur rôle dans le travail. Malgré leur poids démographique, Daniella Jacques regrette qu’elles soient les plus pauvres dans la société. Elles sont victimes dans tous les sens, dit-elle. En ce sens, elle invite le secteur a plaidé pour la création d’un fond pour le financement de l’entreprenariat féminin. La conférencière qui était dans un terrain conquis pour avoir été au Ministère, a expliqué à l’assemblée présente que les petits investissements (personnels) ne pourront pas déboucher sur de bons résultats économiques. Madame Michel s’est lancée dans le même sens que sa collègue de table en suggérant aux femmes de se fusionner pour apporter de la valeur ajoutée dans l’économie. Dans son intervention magistrale, elle incite cette catégorie déjà dévouée à se lancer définitivement dans l’entreprenariat.

C’est dans une ambiance pimpante et festive, que les bien-aimées du MCI ont participé dans cette célébration. C’était après la fête qu’il faudrait comprendre les détails de cet évènement, qu’elles témoignent et se disent très bien entourées.