Erreur
Le MCI aide à renforcer les associations de consommateurs Imprimer

Dans le cadre du projet « Appui à la Modernisation et à la Dynamisation des Associations de Défense de Consommateurs », la Direction du Contrôle de la Qualité et de la Protetion du Consommateur (DCQPC) du Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) a organisé, les 24 et 25 octobre 2013, une session de formation à l’intention de plusieurs associations de consommateurs du pays.

Ce seminaire, basé sur le management des organistisations et le fonctionnement des associations de defense de consommateurs, avait pour principaux buts de renforcer les capacités des associations de consommateurs dans l’analyse, le fonctionnement et le pilotage des organisations, d’informer les menbres des associations sur la mission et les enjeux de l’organisation des associations de protection et de defense des droits de consommateurs en Haiti, et de contribuer à créer un climat de famille, d’équipe, et de solidarité entre des dernières .

C’est le professeur Jean Elie Larieux, spécialiste en science de l’éducation, qui a animé ces séances de formation où les fondements sociologiques et empiriques de l’association , la typologie des associations, ont été présentés, tout comme d’autres thématiques comme « l’association entre engagement, milantantisme et bénévolat ».

Lors du lancement de cette formation, le Directeur Général du MCI, M.Luc Espéca a souligné que les associations de consommateurs représentent un maillon important dans la vie associative, sociale et economique dans tous les pays.
En outre, il a precisé que «  en Haïti, le manque de ressources financières, matérielles et humaines rend les associations de consommateurs inefficientes, voire inexistantes. De ce fait, il s’avère urgent de proceder à la modernatisation et la dynamisation des associations de consomateurs, en vue de développer une culture de qualité, et déboucher sur un partenariat durable entre la sociéte civile et le secteur public. Fort de ce constat , le MCI via la DCQPC entend apporter un appui technique, financier, matériel à ce secteur, de manière à renforcer ses capacités structurelles et fonctionnelles. C’est dans cette optique que se situe cette session de formation de deux jours ».

D’autre part, Mme Roberta Jean Baptiste, directrice de la DCQPC, a rappelé que cette formation demontre l’importance que le MCI accorde au soutien des associations dans leur engagement de défense des droits des consommateurs, et traduit l’importance accordée au renforcement des actions menées pourqu’elles aient l’impact recherché auprès des consommateurs .  «  Le MCI vise à renouveler son attachement à l’une des causes les plus nobles de la terre. Celle de la protection de la santé et de la vie des consommateurs. Le MCI entend travailler avec vous afin d’atteindre des buts communs et garantir un meilleur developpement économique et social », a-t-elle ajouté

L'Association de Défense des Consommateurs Haïtiens, l’ADECOH, l’Association Haïtienne de Management de la Qualité (AHMAQ),  l'Association Pro-consommateur (APROCO), la Fédération Nationale pour la Défense des Consommateurs Haïtiens (FENADECH), l’Association Nationale des Marchandes pour la Défense des Consommateurs Haïtiens (ANAMDECH), sont entre autres les principales associations qui ont participé à cet atelier .