Ministère du Commerce
et de l'Industrie (MCI)

République d'Haïti

Intervention du Ministre Saint-Jean à la conférence Ministérielle du groupe des PMA en prélude à la 13ème conférence ministérielle de l’OMC à Abu Dhabi fin février 2024.

Intervention du Ministre Saint-Jean à la conférence Ministérielle du groupe des PMA en prélude à la 13ème conférence ministérielle de l’OMC à Abu Dhabi fin février 2024.

Je tiens tout d’abord à saluer le Président du groupe, son excellence le Ministre du Commerce et du Tourisme de Djibouti d’avoir convoqué cette assemblée ministérielle en préparation à la CM 13 qui se tiendra à Abu Dhabi du 26 au 29 février 2024. Monsieur le Président j’ai examiné, avec la plus grande attention le projet de déclaration du groupe des PMA pour la treizième conférence ministérielle. Je profite pour saluer l’excellent travail accompli par l’organisation à Genève.

Dans l’ensemble, Haïti appui toutes les idées avancées dans ce projet de déclaration. Le document que nous avons sous les yeux représente l’essentiel de nos intérêts et préoccupations. Toutefois, permettez que je fasse quelques petites remarques. Vu l’importance de l’agriculture dans notre économie, Haïti continue à plaider pour un aspect plus favorable aux marchés mondiaux pour nos produits agricoles, notamment ceux pour lesquels nous sommes compétitifs. Et cela devrait inclure la réduction de tout type de barrière commerciale limitant nos exportations agricoles. Dans les mêmes ordres d’idée, toutes les initiatives qui visent à réduire les subventions internes pouvant affecter les prix mondiaux et les produits agricoles. En ce qui concerne les réformes à l’OMC, je plaide pour la mise en place de mécanismes flexibles pouvant permettre à l’OMC de s’adapter rapidement aux connexions économiques mondiales , aux nouveaux défis, aux innovations technologiques et nouvelles tendances de commerce international.
Nous sommes conscients du rôle crucial que le commerce électronique peut jouer dans l’économie mondiale actuelle. Haïti reconnaît qu’elle ne peut rester à la traîne. Ainsi, Haïti plaide en faveur de mesures visant à faciliter l’accès des PMA aux infrastructures numériques y compris l’extension des réseaux de haut débit et l’amélioration de la connectivité. Par ailleurs, Haïti encourage la mise en place de dispositions spécifiques pouvant soutenir les petites et moyennes entreprises locales dans le commerce électronique par le biais de partenariat public-privé d’initiative de formation d’accès aux plateformes en ligne et de facilitation électronique. Haïti continue à défendre des flexibilités telles que les licences obligatoires pour garantir l’accès aux médicaments aux matériels sanitaires essentiels à des coûts abordables surtout en cas d’urgence sanitaires comme lors de la Covide-19. Bien que la dégradation de l’environnement de la planète soit une préoccupation majeure de tous les pays, notamment les PMA qui sont les plus vulnérables, Haïti veille à ce que les mesures prises pour atténuer les effets du changement climatique sur l’environnement ne soient pas de nouveaux obstacles déguisés qui affecteront davantage le commerce des PMA.

Nous exhortons, pour finir, les bailleurs ainsi que les partenaires de développement à continuer à fournir une assistance technique et financière encore plus considérable et adaptée aux PMA afin de les aider à surmonter définitivement les contraintes liées à l’offre tout en favorisant une approche intégrée et coordonnée au développement du commerce international.

Previous Des employés du Ministère du Commerce et de l’industrie distingués pour la qualité de leur travail