Service de Gestion des Micros Parcs Industriels (SGMPI)

Micro Parc Industriel ( SGMPI )

Présentation du SGMPI

Face aux conséquences du séisme du 12 Janvier 2010 sur l’économie du pays, le Gouvernement d’Haïti (Gd’H) a élaboré un «Plan d’action pour le Relèvement et le Développement National d’Haïti» qui dresse des pistes de solution permettant d’adresser cette situation d’urgence. Ce plan préconise quatre axes d’interventions pour le redressement et le développement du secteur privé.
Ce sont:

    1. i) La promotion des Investissements Directs Étrangers (IDE);
  1. ii) L’élaboration et l’exécution de mécanismes de financement du secteur privé à travers des interventions à risque partagé pour catalyser la participation des institutions financières locales ;

    iv) La réalisation d’investissements intégrés dans les pôles régionaux, destinés à stimuler le développement économique de ces régions grâce aux secteurs de l’habillement, de l’agriculture, du tourisme et du bâtiment.

Pour  atteindre ce grand objectif (le redressement et le développement du secteur privé le Service de Gestion des Micro-Parcs Industriels (SGMPI)  s’appuie sur trois grands outils grâce au financement de de deux projets bénéficiant d’un financement du trésor public et des bailleurs de fonds. Ces deux projets sont les suivants :

Projet 1 : Mise en œuvre d’activités de renforcement à la création et à la gestion des entreprises

Projet 2 : Mise en place et Gestion de Micro Parcs et de Centrales d’achat et de distribution

 

Les outils suivants sont préconisés par les deux projets précités dans la réalisation de leurs activités distincts :

  1. Le programme d’appui au développement des filières est un mécanisme qui vise à renforcer la capacité du secteur public quant à la production de données techniques sur les principales branches d’activité de l’économie. Cela, en vue d’orienter les décisions des acteurs de l’économie et renforcer son rôle de catalyseur de l’activité économique.
  2. L’Accélérateur d’entreprises est un outil complet conçu spécialement pour les start-up qui offre à ces derniers tous types d’appui technique nécessaire et qui facilite l’accès à un crédit d’un montant allant de 10 mille à 100 mille dollars américains (un fonds de crédit est constitué à cet effet).
  3. Le Micro Parc Industriel est un outil de valorisation et de développement des filières. Un Micro Parc peut être défini comme un ensemble de facilités que l’Etat haïtien (en partenariat ou non) met à la disposition des producteurs, entrepreneurs et investisseurs afin de catalyser le développement des activités économiques. Cet ensemble de facilités inclut : l’espace, les infrastructures, les équipements, les services etc.
  1. Le programme d’appui au développement des filières

 

Développer les capacités productives de l’économie Haïtienne en appuyant les filières porteuses dans une logique de compétitivité, de croissance économique et de création d’emplois décents et durables.

Les composantes de ce programme :

  1. Études techniques sur les filières : Cette composante se rapporte à l’engagement de ce programme de pourvoir en informations techniques de qualité les acteurs des secteurs public et privé
  2. Animation des tables sectorielles : Les filières priorisées dans le cadre de ce projet seront organisées en tables sectorielles pour une meilleure administration du suivi de l’encadrement à leur donner et la création d’une synergie de groupe.
  3. Mécanismes d’appui aux filières : Cette composante propose aux entrepreneurs évoluant sur les filières priorisées un appui coaching et technique en rédaction de plans et de modèles d’affaires.
  4. Montage de la cellule de veille stratégique : Cette composante entend à monter une cellule de veille stratégique sur les filières. Celle-ci aura la charge d’actualiser en continu les informations déjà consignées dans les rapports d’études de filières priorisées, et de collecter et d’actualiser les informations sur l’ensemble des branches d’activités économiques du pays.
  1. L’Accélérateur d’Entreprises

Le programme a pour objectif général de catalyser et d’appuyer la création et le développement de nouvelles entreprises dans les filières porteuses de l’économie nationale identifiées dans le cadre du «programme d’appui au développement des filières porteuses» mis en œuvre par le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI). Il vise à accompagner techniquement les entreprises éligibles dans la mise en forme de leur projet et à les orienter vers les outils financiers adaptés à leurs besoins.

L’Accélérateur  en état de fait est un ensemble d’initiatives favorisant la création et le développement de petites et moyennes entreprises. Offrant un appui managérial et technique direct aux petits entrepreneurs et producteurs  intervenant dans certaines filières spécifiques  dont les activités représentent un risque élevé  et qui n’ont pas accès au marché financier local.  Ce programme s’érige en facilitateur d’accès au crédit  pour les petits producteurs et entrepreneurs.

L’accélérateur est un programme ouvert à tous les entrepreneurs ou à toutes les initiatives répondant aux critères suivants :

Les composantes de ce programme sont les suivantes : 

  1. Appui technique à la mise en forme des idées de projets et à la formulation de plans d’affaires.

Cette composante du programme appuiera les entrepreneurs éligibles dans la mise en forme de leurs idées de projets, dans la réalisation des études de marché, de préfaisabilité et de faisabilité et dans la formulation de leurs plans d’affaires

  1. Appui à la préparation des demandes de financement.

La deuxième composante du programme a pour but d’améliorer l’accès au financement en permettant aux entrepreneurs intéressés de mieux présenter leurs demandes et en facilitant le contact avec les investisseurs potentiels.

  1. Appui à la gestion et à la modernisation des entreprises

L’objectif de la Composante 3 est d’assurer le développement et la viabilité des entreprises.

L’Accélérateur est ouvert à tous les entrepreneurs et toutes les initiatives, tout en se focalisant sur les filières suivantes : l’agro-industrie, la manufacture, la mécanique et la biotechnologie.

  1. Micro Parc Industriels

Ce programme propose une solution au problème d’atrophie du système productif haïtien en créant, en développant et en améliorant les infrastructures productives dont ont besoin les PME/PMI pour remplir effectivement leur rôle dans la création de richesses, de valeurs ajoutées, et d’emplois décents et durables.

Ce mécanisme se propose de mettre en place au moins un micro-parc par arrondissement mettant à profit le potentiel de chacun de ces derniers et des filières identifiées comme prioritaires.

Le premier pilier consiste en la mise en place des infrastructures physiques de base et des infrastructures de production nécessaires aux activités de transformation industrielle et/ou artisanale.

Les activités de la première sous-composante incluront notamment mais non exclusivement l’identification des terrains, la conception et la formulation des plans d’aménagement des Micro Parcs Industriels et des Centrales d’achat, la construction, l’acquisition et l’installation des équipements et tout l’appui technique nécessaire à l’utilisation des systèmes de production.

Le deuxième pilier fournira l’organisation technique adaptée aux besoins de gestion, de formation, de développement de marché et de modernisation. La deuxième sous composante embrassera l’ensemble des activités suivantes : les études de marchés et toutes autres études liées à la préparation des modèles et des plans d’affaires; les sessions de formation pour les acteurs (producteurs, entrepreneurs et gestionnaires) ; l’appui coaching ; l’appui pour le montage des entreprises qui pourra être fourni par l’Accélérateur d’entreprises etc.

Les MPI seront créés sur la base de la potentialité́ de la commune/ arrondissement choisi. Ce programme fait appel à des projets générateurs d’emplois et à fortes valeurs ajoutées. Et s’attend à accueillir des porteurs ayant de solides connaissances et expériences du secteur d’activité́ de leur choix.

Quatre secteurs d’activités prioritaires à soutenir ont été́ identifié:

Tout MPI se construit autour du partenariat entre l’Etat et le privé sur la base d’un projet d’affaires. Toutefois, il faut retenir que tout MPI aura une gestion privée et l’Etat ne participe à la mise en œuvre d’un MPI que pour catalyser l’activité économique et garantir les intérêts de tous.

Pour créer un Micro-Parc l’État réalise au prime abord  des études de faisabilité lui permettant d’identifier des filières à développer dans un arrondissement et recherche des investisseurs ou gestionnaires d’entreprises pour soumettre des plans d’Affaires et évaluer la pertinence de lancer le Micro-Parc.

  1. L’état fait des études de faisabilité
  2. Recrutement de consultants externes pour lancer les études qui comprennent : les filières a potentiel de croissance, les opportunités, les menaces, la disponibilité de terres d’implantation, qualité et disponibilités des infrastructures, qualité et niveau de structure et d’organisation des acteurs en particulier des bénéficiaires, présentation des différents acteurs dans les filières à explorer et autres informations pertinentes pour aider à l’évaluation et à la prise de décision.
  3. Des études sont analysées, évaluées et des décisions sont prises sur les filières à développer ou renforcer.

La recherche de partenaires doit se faire par des missions sur le terrain pour donner à tous les acteurs la chance de s’exprimer et de faciliter les échanges afin de donner le plus de succès au projet. Ainsi il s’agit de missions dans les communautés d’implantation avec les chambres de commerce, les associations de producteurs ou d’artisans, des séances de discussion avec la collectivité territoriale, des missions avec d’autres entrepreneurs dans le secteur d’activité considéré.

La recherche peut se faire aussi à l’extérieur dans les consulats pour cibler les potentiels investisseurs issus de la diaspora.

Une fois que ce travail de sensibilisation est fait et qu’un travail de consolidation d’idées, de préoccupations, de questionnements maitrisés, le Gouvernement Haïtien passe par un appel d’offre avec un cahier de charges précis pour recueillir les propositions des entrepreneurs et gestionnaires intéressés à tous les niveaux ( centre de coordination de ressources, gestionnaire et/ou investisseurs dans entreprises du Micro-parc Industriel.)

  1. Préparation de cahier de charges et de modèles de contrat et/ou protocoles pour les différents niveaux de relations.
  2. Recrutement d’une firme juridique pour concevoir les modèles de contrats et de protocoles.
  3. Élaboration du cahier de charges des différents acteurs :
  1. Lancement appel à manifestation d’intérêt et appel d’offre.
  2. Évaluation des offres.
  1. Engagement gestionnaires de micro-parc ou centre de coordination de ressources
  2. Sélection d’autres équipements ou services à offrir avec les gestionnaires ou centre de coordination de ressources.
  3. Apport des équipements ou services collectifs à offrir aux locataires.