Ministère du Commerce
et de l'Industrie (MCI)

République d'Haïti

Mot du Ministre Ricardin SAINT-JEAN A l’ouverture de la Table Sectorielle et Thématique sur la « Formalisation des Entreprises en Haïti »

Mot du Ministre Ricardin SAINT-JEAN A l’ouverture de la Table Sectorielle et Thématique sur la « Formalisation des Entreprises en Haïti »

Mot du Ministre Ricardin SAINT-JEAN
A l’ouverture de la Table Sectorielle et Thématique sur la
« Formalisation des Entreprises en Haïti »

Monsieur le Directeur General du MCI
Monsieur le Chef des Opérations de la Banque mondiale en Haïti (Mr. Laurent MSELLATI)
Monsieur l’Attaché de Coopération de la délégation de l’Union Européenne en Haïti (Mr. Jorge BASTINO)
Monsieur le Directeur de Cabinet
Mesdames, Messieurs les Représentants du Secteur Privé et de la Société Civile
Mesdames, Messieurs les Hauts Cadres de la Fonction Publique
Cadres de la Banque mondiale et de l’Union Européenne
Mesdames/Messieurs les Entrepreneures
Honorables invités en vos rangs grades et qualités
Chers amis de la presse
Mesdames/Messieurs

J’éprouve beaucoup de plaisir à vous accueillir ce matin dans l’enceinte de la Karibe Convention Center pour lancer cette Table Sectorielle réalisée autour de la thématique de la « Formalisation des Entreprises en Haïti ». Je voudrais, pour commencer, par vous adresser mes sincères remerciements pour avoir répondu favorablement à cette invitation en dépit de vos multiples obligations et responsabilités. Votre présence à cette activité nous honore et constitue en même temps une source de motivation pour ce Ministère et singulièrement pour l’équipe de la TST qui programme ces assises.
Je m’en voudrais de ne pas aussi saluer cette belle synergie qui a été développéeentre le ministère du Commerce, la Banque mondiale ainsi que l’Union européenne pour réaliser cet important atelier de travail qui s’inscrit dans une dynamique de promotion du Dialogue Public Privé et qui va dans le sens des politiques publiques de l’Etat haïtien en rapport à la vulgarisation des actions
visant la facilitation de la formalisation des Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPME).

Mesdames/Messieurs,
Les différentes études menées autour des contraintes liées au développement des Micros, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) en Haïti ont identifié un ensemble de facteurs qui méritent d’êtreurgemment adressés tant par les pouvoirs publics que par les acteurs de la Société Civile. A titre d’exemple, nous pouvons citer : la disponibilité et l’accessibilité aux capitaux pour l’investissement ; la possibilité d’avoir accès à l’assistance technique pour augmenter la productivité et rentabilité des MPME; l’incitatif et l’information nécessaire capable de favoriser la transition des entreprises opérant dans le secteur informel vers une économie formelle, génératrice d’opportunités économiques tant pour les entrepreneur-e-s que pour l’état haïtien…… et la liste pourrait s’allonger. La note conceptuelle donnant lieu à l’organisation de l’activité de ce matin a pointé du doigt spécifiquement la problématique du poids de l’informel ainsi que ses conséquences sur la croissance économique. L’essor du pays ne pourra se faire sans des entreprises fortes et formellement constituées et qui opèrentdans un cadre réglementaire et fiscal adapté à leur rythme de développement. Ainsi donc, une réflexion sereine et profonde mérite d’être engagée pour définir ensemble les nouvelles bases du renforcement et du développement des Micros Petites et
Moyennes Entreprises (MPME), moteurs de la création d’emplois dans notre pays … ( Télécharger la suite )

Discours du Ministre Ricardin Saint-Jean à l’ouverture de la Table Sectorielle / Thématique sur la Formalisation des entreprises en Haïti, à l’hôtel Karibe.

Previous Brochure M&A (1-31 Mai 2023)